Permettre enfin une fluidification des mobilités du quotidien !

Faire enfin de Quimper un modèle écologique nécessite une attention particulière à la question des mobilités.

La mobilité concerne le quotidien de tous les Quimpéroises et les Quimpérois. C’est un élément essentiel de notre qualité de vie et nos concitoyens ont raison d’être exigeants en la matière.

Pourtant à Quimper, la qualité de celle-ci continue à se dégrader. Les embouteillages et la pression sur le stationnement ne cessent d’augmenter, faute de mobilités alternatives et une utilisation de plus en plus individuelle des véhicules. Il n’y a pas eu suffisamment d’anticipation et de réflexion sur les transports en commun. La sécurité des usagers du vélo et des piétons est problématique et l’investissement dans les modes de transports doux a été quasiment absent durant cette mandature.

 A l’heure de l’urgence climatique, nous engagerons Quimper vers une transition durable de sa mobilité. Notre première exigence est la sécurité de toutes et tous dans ces déplacements quelque soit son mode de transport.

Notre seconde exigence est de favoriser les modes de transport doux dans les déplacements du quotidien dans l’ensemble de la ville et de l’agglomération.

Enfin notre dernière exigence est de permettre la cohabitation apaisée des différents usagers de la route et des chemins.

Nous serons aussi très attentifs et volontaires pour que Quimper et la Cornouaille soient reliés à Nantes, Brest, Rennes et Paris, que ce soit en train ou en avion.

 

Engagement n°1

Nous réactualiserons le Plan de Déplacement Urbain Quimper et Quimper Bretagne Occidentale.

Nous souhaitons améliorer la désserte de l’université. Il est également indispensable de prolonger le transport par bus vers la zone de Troyalac’h. Nous allons réorganiser le réseau afin d’augmenter le nombre de rotation et de favoriser les liaisons inter-quartier qui ne devont plus systématiquement passer par le centre-ville. Pour les séniors gratuité des bus sur les créneaux horaires de faible fréquentation, pour les bénévoles qui s’engagent auprès de clubs et d’associations également.

Engagement n°2

Nous lancerons dès le début du mandat un plan vélo ambitieux et concerté avec objectif principal la sécurité et la continuité des voies . Un budget d'un million d'euros minimum par an y sera consacré.

Engagement n°3

Nous développerons les voies partagées.


Engagement n°4

Nous mettrons en place une signalisation pour identifier les chemins et parcours toutes mobilités (temps et direction) en intégrant une information en temps réel du trafic sur les lieux clés.

Engagement n°5

Nous maintiendrons la gratuité des transports publics le samedi matin et dimanche en étendant cette gratuité à des publics cibles (bénévoles, heures creuses pour nos anciens...).

Engagement n°6

Nous améliorerons les liaisons avec la faculté, l'IUT et les quartiers aujourd'hui mal desservis et réfléchirons à une liaison inter-quartiers sans passage par le centre-ville.

Engagement n°7

Nous ferons enfin la desserte en transport en commun de la zone de Troyalac'h à partir de Quimper.

Engagement n°8

• Nous développerons les parkings relais périphériques et mettrons en place les liaisons avec le centre-ville par minibus électriques gratuits.

Nous souhaitons favoriser la mutualisation des déplacements en voiture. Nous adhérerons à Rézo Pouce. Les parkings urbains seront clairement identifiés et organisés comme des aires de co-voiturage.

Engagement n°9

Nous organiserons les stationnements en centre ville en fonction des usages (résidents – travailleurs – visiteurs) avec tarifs différenciés et développerons les zones bleues hors période estivale .

Engagement n°10

Nous étendrons les lieux de recharge pour véhicules électriques.

Engagement n°11

Nous soutiendrons le recours au covoiturage (adhésion à rézo pouce...).

Engagement n°12

Nous sécuriserons, embellirons les parcours piétonniers et créerons des parcours à thèmes

Engagement n°13

Nous ferons réaliser par les élèves une cartographie en opendata des déplacements pour aller en toute sécurité à l’école et rechercher les possibilités de déplacements collectifs (covoiturage, vélo et à pied ).

Réalisation par les élèves des écoles d’une cartographie des déplacements pour aller à l’école, mise en commun des possibilités de déplacement collectif par école (covoiturage, vélo et à pieds ). On part des premiers acteurs, les enfants, pour inciter les adultes à suivre. On a confiance en la volonté des enfants… clairement ce seront les premiers acteurs de leur mobilité.

Engagement n°14

• Nous nous mobiliserons pour que tout enfant entrant en 6eme sache pratiquer du vélo en sécurité comme il doit savoir nager.

Share Button